• An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
 

Evolution des fraternités laïques

Le but du Concile Vatican II a été la mise à jour de L’Eglise, l’adaptation aux temps nouveaux. L’Ordre des Dominicains -tout comme les différents Ordres et Congrégations religieuses - a entrepris la révision de sa constitution. Le laïcat dominicain, étant la 3e branche de l’Ordre des prêcheurs (la 1ère branche les frères, la 2e les Sœurs), a également réalisé sa mise à jour. Celle–ci a commencé en 1923 par une légère modification de la Règle. La 1ère Règle régulait la vie des membres pendant 6 ½ siècles ! Sa modification fut traitée pour la première fois au Chapitre Général de l’Ordre en 1949 et vit le jour en 1964.

Ce n’est qu’en 1968 que leur position de « vrais laïques, avec une sainteté de laïques » est reconnue.

En 1985, le 1er Congrès international du Laïcat dominicain à Montréal (Canada) incorpore dans la Règle toutes les modifications basées sur les décisions prises.

Les changements principaux concernés à partir du Concile étaient notamment :
1964 : les tertiaires auront conscience d’être appelés à professer la perfection chrétienne dans la vie séculière et à travailler à la rénovation du monde
1968 : Les laïques sont invités à assimiler la doctrine du sacerdoce commun des fidèles ; à participer activement à l’œuvre oecuménique ; à adhérer profondément à la doctrine sociale de l’Eglise afin d’exercer une influence chrétienne dans leur entourage.
la nouvelle terminologie : Laïques dominicaines au lieu de Tiers Ordre dominicain
1983 : la collaboration entre tous les groupes de la famille dominicaine dans les tâches d’évangélisation
1985 L’autonomie de décision – la laïcité est désormais sous l’autorité du Maître de l ‘Ordre et celle des Chapitres généraux qui assurent l’unité de tout l’Ordre dans sa dimension de Famille dominicaine. Elle est autonome et n’est plus placée entre les mains des frères.
Les lois qui régissent la laïcat dominicain sont : a)La Règle des fraternités ; b) Les Déclarations générales, soit du Maître de l’Ordre soit du Chapitre général ;c) les directoires particiculiers.
La Règle actuelle spécifie que les laïques dominicains se caractérisent par l’engagement au service de Dieu et du prochain dans l’Eglise, qu’ils participent à la mission apostolique de l’Ordre par la prière, l’étude et la prédication selon leur condition de laïcs.

Paul VI déclare : » Le champ propre d’activité des laïcs dans la tâche de l’évangélisation est le monde vaste et complexe de la politique et des affaires sociales, de l’économie et de la culture, de la science et des arts, de la vie internationale et des mass media. »

En 1971 Tallaght déclare : « L’accomplissement d’une telle mission requiert la compétence et par conséquence une formation. La mission doctrinale de l ‘Ordre des Prêcheurs ne peut être pleinement exercée aujourd’hui sans la participation et l’aide active des laïcs. Ils étudient les problèmes du monde actuel et les questions posées par la recherche scientifique contemporaine, et qui en même temps participent à l’esprit de notre Ordre. »

Et, Jean-Paul II demande en 1998, en visite en Pologne : « d’intégrer davantage les laïques dans la pastorale.

Extraits de l’exposé donné par fr Jean-Bernard Dousse O.P. à la Conférence du Conseil Européen des Fraternités Laïques Dominicaine.

Cf. Texte intégral.

 
 
 
 
 

© dominicains.ch | Création: Kerusso